DEVOPS

Connaissez-vous DevOps?

DevOps est une méthode qui fait parler d’elle. Ainsi, selon Gartner, près de 25% des 2.000 plus grandes entreprises mondiales sont en train de l’adopter. IDC estime quant à lui que 98% des entreprises françaises ont développé des initiatives DevOps. Focus sur cette tendance confirmée du secteur de l’IT !

Le terme DevOps correspond au mouvement récent visant à rapprocher les équipes d’une entreprise chargées du développement des applications (Dev) et de l’exploitation des systèmes (Ops, pour opérations).

D’où vient ce terme ?

DevOps provient des méthodes agiles et plus précisément de la démarche Lean, une théorie de gestion de la production centrée sur la « gestion sans gaspillage, qui s’est étendue à la production informatique.

 

Les développeurs et les opérationnels

Aux débuts de l’informatique, il n’y avait pas de différence entre l’équipe Dev et l’équipe Ops puisque les deux équipes étaient en charge de la maintenance ainsi que de l’apport de changements dans le cadre des développements de nouvelles fonctionnalités. Cependant, au fil du temps, les équipes se sont éloignées physiquement en travaillant en silo ou en étant externalisées.

L’équipe des Développeurs a été de plus en plus contrainte de produire de nombreuses évolutions pour satisfaire les métiers en faisant preuve de toujours plus réactivité alors que l’équipe des Opérations se charge de maintenir la production. Elle a donc pour objectif de garantir la qualité, au détriment du temps et du coût. Une incompatibilité de leurs objectifs respectifs est donc apparue. En résumé, les développeurs travaillent en Agile et les exploitants en ITIL.

DEVOPS

Ainsi, le développement peut ne pas être au courant des obstacles opérationnels qui empêchent le programme de fonctionner comme attendu. Résultat : des problèmes de performance et de fonctionnement des applications, un time to market qui s’accélère, et par conséquence des problématiques business qui apparaissent.

 

L’automatisation au cœur des initiatives DevOps

Les équipes informatiques doivent donc produire en continu de nouvelles fonctionnalités répondant aux besoins des métiers, et s’inscrire dans une logique d’amélioration continue.

Une étude IDC de 2015, atteste que pour 60% des entreprises américaines et françaises (Fortune 100), l’automatisation est la première étape d’une démarche DevOps. Elle met aussi en exergue que les entreprises ne souhaitent pas remplacer leur patrimoine applicatif pour implémenter DevOps, mais au contraire, pour 69% d’entre elles, l’exploiter pour optimiser leur processus. Ainsi, 48% des entreprises, ayant déjà lancé une initiative DevOps, se sont tournées vers des solutions d’automatisation.

 

Quels bénéfices peut-on tirer de DevOps ?

DEVOPS

DevOps est avant tout un changement culturel, basé sur le partage, la collaboration, la mesure et l’automatisation.

Au-delà de ce nouvel état d’esprit, voici 4 bénéfices incontestables de l’adoption de DevOps :

  • Une meilleure qualité logicielle (par exemple, une meilleure disponibilité, moins d’erreurs, une meilleure sécurité)
  • Une réduction du time to market (un temps de cycle réduit, un taux de déploiement plus élevé)
  • Des outillages adéquats (une industrialisation du cycle de vie d’une application pour faire du déploiement continu)
  • Des processus partagés (moins d’astreintes, du travail consacré aux activités essentielles de l’entreprise)

 

Le DevOps ne vous suffit plus?

Pourquoi ne pas charger les Dév de la maintenance du code dans l’environnement de production? Forrester, a inventé le terme NoOps qui reflète cette vision. Il s’agit de « l’objectif d’automatisation complète du déploiement, de la surveillance et de l’administration des applications, ainsi que de l’infrastructure sur laquelle elles s’exécutent ».

Sûrement pas! Les Dév ont besoin des Ops. Cette approche peut être totalement infructueuse. Implémenter du code sans vérifier au préalable les besoins, est vain. Nous aurons toujours besoin des Ops pour gérer les infrastructures de production, ainsi que de surveiller et de maintenir l’ensemble du parc informatique.

Par ailleurs, les entreprises ne sont pas prêtes à laisser les développeurs gérer leurs datacenters, qu’ils soient physiques ou virtuels.

DevOps ne signe donc pas la fin des équipes Opérationnelles, bien au contraire. Cette méthode favorise un environnement informatique réactif, flexible qui permet aux équipes IT de se concentrer sur les tâches à valeur ajoutée.

 

Adopter une culture DevOps requiert un investissement de l’ensemble de l’entreprise. IDC a révélé que 80% des entreprises considèrent que le support de la direction générale est un facteur clé pour assurer le succès du projet.

DevOps devra s’insérer dans l’environnement de travail et la technologie sans perturber les services et les applications existants.

Avez-vous des projets DevOps à nous faire partager ? 

One thought on “Connaissez-vous DevOps?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *