Digitale

Le Paas, une réponse aux défis de l’entreprise digitale

Droits réservés – ZDnet – Mercredi 01 Juin 2016  – Alain Clapaud

Face à des métiers et une direction générale qui presse la DSI s’assurer la transformation digitale de l’entreprise, le service informatique peut miser sur le Paas pour faire face à ce défi.

CLOUD

Après la virtualisation, puis l’essor du Iaas, le Paas apparaît comme la prochaine étape dans la simplification des infrastructures informatiques. 

Le Paas est une solution bien adaptée pour répondre aux besoins des développeurs d’aujourd’hui. Les systèmes d’information de nouvelle génération créés par des startups Internet mettent en œuvre de multiples composants développée en de multiples langages et fonctionnant sur des plateformes d’exécution diverses. L’heure est à la vitesse et l’agilité. Si les architectes estiment que tel ou tel message broker temps réel doit être déployé, la production doit être capable de le faire fonctionner en mode haute disponibilité quelle que soit sa plateforme. Une partie des services sont développés en C#, d’autres composants en Python et d’autres encore en Ruby ? Pourquoi dépenser de l’argent et surtout perdre du temps à vouloir tout normaliser ?

 

Une solution pour faire face à la diversité des outils d’un SI moderne

Les développeurs d’aujourd’hui veulent utiliser les meilleurs outils à leur disposition afin de mener à bien les projets qui leur sont confiés. Avec sa capacité d’exécuter divers langages au sein d’une même plateforme administrée avec les mêmes outils, le Paas est la solution la plus adaptée face à l’émergence de cette nouvelle génération de développeurs très exigeants.

Sur le plan de la production, les DSI sont aujourd’hui confrontées à un besoin de disponibilité 24/7 qui rend les opérations de maintenance des plateformes de plus en plus problématiques. Les applications exposées au public doivent faire preuve d’une disponibilité sans faille au risque de détériorer l’expérience utilisateur et donc l’image de l’entreprise. De plus, notamment depuis l’essor des applications mobiles, il faut être capable de gérer des montées en charge explosives. Dans beaucoup de cas, le Cloud la seule solution économiquement viable face aux enjeux des applications modernes et en déchargeant sur le fournisseur Cloud cette problématique de disponibilité et de montée en charge, le Paas apporte un niveau de souplesse supplémentaire par rapport au Iaas.

 

Paas, un outil en phase avec les cycles de développement courts

Aujourd’hui, le nouveau paradigme du développement produit n’est plus de lancer le produit que l’on estime parfait au bout de plusieurs mois de développement. L’heure est à l’agilité, à l’amélioration continue. Il faut désormais privilégier des mises à jour régulières du produit afin de l’améliorer progressivement afin qu’il soit toujours aux goûts du jour. Les cycles de développement et de mise en production se sont raccourcis à l’extrême et le Paas permet d’accélérer les mises en production et de raccourcir à l’extrême les délais de provisioning de plateformes de test, pré-production et production. Comme le souligne un récent rapport du CRIP, le provisioning d’un nouvel environnement, qui demandait plusieurs jours dans un environnement virtualisé interne. Ce délai a été ramené à quelques heures, voire quelques minutes aujourd’hui, grâce à l’automatisation des processus de provisioning offerts par les environnements Iaas/Paas.

CLOUD

 

L’intégration entre Cloud et « Legacy » n’est plus un problème

En outre, le passage au Cloud des plateformes d’exécution qui ne pose plus de problèmes d’intégrations. Les fournisseurs Cloud les plus performants disposent d’une composante iPaas (Integration Platform As a Service) qui permet de réaliser des intégrations entre systèmes  » legacy » et services hébergés sur le Cloud ou encore entre différents services Cloud. BizTalk Service assure ce type de services sur le Cloud Microsoft Azure, mais il est aussi possible d’opter pour une messagerie interapplicative générique comme Azure Service Bus pour échanger des données entre composants applicatifs.

Enfin, la sécurité et plus particulièrement la confidentialité des données constituent l’autre écueil qui a freiné bon nombre d’entreprises dans leur adoption du Cloud. C’est un sujet où les choses ont évolué ces derniers mois. Les entreprises européennes et notamment françaises s’inquiètent des pouvoirs accordés aux autorités américaines en vertu du Patriot Act. En outre, les révélations d’Edward Snowden en 2013 ont été un choc dans le milieu. Un choc salutaire puisque le CRIP souligne que, depuis ces révélations, les acteurs du Cloud ont durci leurs pratiques en matière de sécurité, notamment en généralisant le chiffrement des échanges et du stockage sur certains de leurs services.

Après la virtualisation, l’Iaas, le Paas constitue la prochaine frontière technologique à passer pour les DSI afin d’atteindre un nouveau niveau de rentabilité.

 

Vous avez envie de tester une solution Cloud PaaS ?
Essayez Click&Cloud et bénéficiez d’une période d’essai de 15 jours
ainsi que d’un crédit de 10€! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *