Exchange

Un nouveau plugin Exchange pour Centreon

Pourquoi superviser une infrastructure Exchange ?

L’infrastructure Exchange est au cœur de la communication de l’entreprise. Une indisponibilité des serveurs peut avoir des conséquences importantes pour celle-ci. Il est donc nécessaire de superviser cette infrastructure afin de réagir, voir même d’être proactif, sur des incidents l’impactant.


Comment fait-on ?

Il est possible d’obtenir les informations de supervision et de métrologie via diverses commandes PowerShell (utilisation du Snap-In Exchange).
Une valeur de supervision est égale à une fonction PowerShell, chaque fonction utilisant une (ou plusieurs) commande(s) du Snap-In.

centreon 1

Problématique

Lors d’un appel au Snap-In celui-ci est compilé à la volée par l’interpréteur PowerShell, cette post-compilation est très couteuse en temps (environ 17s).
De plus lors d’exécutions simultanées, chaque pré-compilation est concurrente, augmentant à chaque exécution le temps moyen par exécution.

La nouvelle architecture du plugin

Pour pallier à ce problème, la solution est de pré-charger en mémoire le Snap-In, ainsi que l’intégralité des fonctions PowerShell utilisées (module), afin de réduire au minimum les temps d’accès aux informations de supervision.
De plus l’utilisation d’un wrapper en C# permet d’optimiser les performances globales de l’application (usage CPU, Mémoire, …).

centreon 2

Performances

Temps de réponseScript simpleConnecteur ExchangeGain de Performance
Test de Réplication51.11 s1.43 s97 %
Test de Mail Queue43.66 s1.45 s96 %
Test d’un Index40.03 s1.42 s96 %

 

centreon 3

Mais encore…

–    Modulaire : L’ajout d’un nouveau point de contrôle, se fait simplement par la création d’une nouvelle fonction au sein du module PowerShell qui sera chargé au redémarrage du service.
–    Industrialisé : L’installation se fait au travers d’un kit d’installation (type InstallShield).
–    Flexible : Utilisation de fichiers de configuration (Connecteur et Client).
–    Interopérable : Interrogeable par différents clients (socket TCP).
–    Sécurité : Restriction par adresses IP pour l’interrogation du connecteur.

Article écrit par Christophe Weiland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *